Accueil du site ¦¦

CR du 20 mars 2020

1) Journées du réseau 2020

Le programme est quasiment bouclé.

Intervenants confirmés  :

  • Rémi Dussart (GREMI)  : Micro-plasmas + aspects pratiques / techniques (ouverture du lundi soir)
  • Olivier Leroy (LPGP)  : plasmas dans les capillaires
  • Sébastien DOZIAS (GREMI)  : Alimentation impulsionnelles nanoseconde
  • Michel Fleury (RDE)  : Mesures électriques nanoseconde
  • Romain Baudé (APREX Solution)  : Analyses en temps réel d’images vidéo µs
  • Michael Tatoulian ou son représentant (IRCP)  : micro-réacteurs
  • Lucille Rutkowski (IPR)  : FTIR haute résolution temporelle
  • Yann Cressault (LAPLACE)  : Analyse de spectres
  • Gabi Stancu (EM2C)  : TALIF femtoseconde
  • Ludovic DePoucques (IJL)  : Diagnostics de plasmas HiPIMS µs

Ils restent à confirmer  :

  • Stéphane Mazouffre (ICARE) micro-propulseurs. Stéphane par sûr d’être dispo. Garrett contacte Ane Aanesland en remplacement de Stéphane éventuellement
  • Christophe Laux (EM2C)  : Hydrodynamique des décharges ns. Guillaume le relance
  • Vincent Motto-Ros (ILM)  : plasmas laser impulsionnels Arnaud le relance
  • Quelqu’un pour remplacer D. Pai sur les diagnostics des plasmas ns et µm Qui s’en charge ?

Budget

Le centre de La Bolle (St-Dié-des-Vosges) est réservé pour 90 personnes réparties en 30 chambres single et 30 chambres doubles.

Compte tenu de la situation actuelle, une assurance annulation a été prise pour un coût de 628,5 €.

Estimation des frais de déplacement des intervenants  : 4200 €.

Estimation pour la réservation d’un mini-bus pour faire les navettes gare <—> centre  : 1000 €.

Le budget hébergement, restauration salles de conf est ainsi de  : 31217,50 €

Le budget alloué est de 22000 € du SFIP et 5000 € de la MITI soit 27000 €.

On prévoit des frais d’inscription pour les enseignants-chercheurs à hauteur de 150 €/ personne. Pas de frais d’inscription pour les étudiants et post-doc. Sur une base de 30 à 45 EC, cela porte le budget recettes entre 31500 € et 33750 €.

Il est décidé de fixer une date limite à l’inscription au 31 juillet 2020. Après cette date les frais d’inscription passeront à 250 €.

La question est posée du sponsoring. L’idée serait de faire intervenir un fournisseur de matériel (Hamamatsu, Optronics, fournisseurs de caméra streak...). Une telle intervention serait bien dans la thématique des journées 2020 à condition que ce ne soit pas une intervention commerciale. Reste également à savoir dans quelles conditions (tarifs d’inscription, durée d’intervention). On se laisse jusqu’en mai pour y réfléchir.

Inscription et site web

Il est décidé que les inscriptions se feront en deux temps  : une via le site scienceconf des journées (https://rpf2020.sciencesconf.org/) qui servira de pré-inscription et une ensuite via azur colloque pour la validation et le règlement.

Gérard regarde si le formulaire d’inscription sur azur colloque est modifiable et, si non modifiable, quels sont les champs à remplir qui y figurent.

Chacun peut aussi tester le site scienceconf (surtout inscription) pour voir s’il faut y apporter des améliorations/changements.

Le site web peut déjà être mis à jour avec les intervenants confirmés.

Concours photo et prix La Pérouse

Le meilleur poster/antiPoster sera récompensé par le prix La Pérouse qui consistera cette année en une contribution à hauteur de 400 € à une conférence plasma pour le récipiendaire.

Un concours photo sera aussi organisé et doté d’une contribution à hauteur de 200 € à une conférence plasma. Le réseau devra disposer des droits d’utilisation des photos participant au concours pour alimenter le site internet.

Logistique

A priori, il n’y en a pas à La Bolle. Mais des évènements scientifiques sont déjà été organisés au même endroit. Gérard contacte les organisateurs pour savoir comment ils ont fait pour les grilles posters.

2) IMPC 2020

Pour l’instant, 4 demandes d’IPMC ont été reçues  ; deux ont été validées  :

PIIM /LIPhy —> réalisée en février

LSPM /LIPhy —> réalisée en février

La demande G2ELab /GREMI /PIIM est en fait une triple demande càd une IPMC en trois phases. Le CoPil décide d’en financer déjà 2.

La demande PROMES /LIPhy n’a pas été statuée.

On fera un premier bilan dans la lettre de juin et selon le budget restant, une relance pour appel à projets IPMC.

3) Webséminaires 2020

  • J.B. Sirven (CEA)  : LIBS. A reprogrammer en juin (selon l’état de la situation)
  • Post-Doc de S. Starikovskaia (LPP) : Diagnostic plasma par génération de seconde harmonique. A programmer à l’automne —> Garrett
  • Sédina Tsikata (ICARE)  : Diffusion Thomson. A programmer en fin d’année
  • Maxime Mikikian (GREMI)  : Plasmas poudreux. A programmer fin 2020/début 2021

4) E-learning

Retour sur la vidéo «  qu’est-ce qu’un plasma  » réalisée par Claire Douat. Très bien. Voir s’il est possible de changer le logo du réseau à la fin (logo modifié et marqué «  journées 2016  »)

Vidéo réalisée lors de l’ANF sur les outils en octobre (interféromètre). Cédric a fait de nombreuses prises. La partie réalisée lors de la partie théorique est inexploitable. Pour toute la partie pratique, Cédric fait un premier montage et proposera un script dans les prochaines semaines.

Pour la suite, on peut réfléchir déjà à des scripts sur certains sujets  :

  • Longueur de Debye (Gérard)
  • Fréquence plasma (Gérard)
  • Loi de Paschen (Gérard)
  • Loi de Child-Langmuir (Gérard)
  • OES (Gérard, Cédric)
  • Décharges magnétron (Amaël, Angélique)
  • DBD (Hervé, Nicolas)
  • Autres outils du réseau  : Sonde UI (Garrett)

De manière générale, il faudrait essayer de garder une uniformité de présentation, a minima dans le visuel.

5) Site web du réseau

Le kit promis existe. Hervé l’a déjà testé. Il pourrait être disponible en juin et le transfert pourra alors commencer entre l’ancien site et le nouveau. Il faudra beaucoup de photos. Le concours photos des journées contribuera à illustrer le site.

6) Lettre du réseau

La prochaine lettre sortira en mai-juin.

7) Evaluation du réseau

Catherine Clerc a annoncé que le réseau Plasmas froids serait évalué cette année. On ne sait pas quand, ni sous quelles modalités. Il faut cependant s’y préparer. Gérard fait la synthèse de tous les rapports annuels établis pour les demandes budgétaires pour en faire un document d’évaluation.